A Hawaii. Jeremy Bezanger/Unsplash

Ecole d'été « Les grands enjeux de la ville soutenable et résiliente » 

L'institut de la transition environnementale de l'Alliance Sorbonne Université et l'Université Laval, à Québec (Canada), organisent du 22 au 26 août 2022 une école d'été internationale en français consacrée aux grands enjeux de la ville soutenable et résiliente.

Face au dérèglement climatique, les villes doivent trouver rapidement des solutions d’atténuation du réchauffement et des événements extrêmes et d’adaptation à leurs conséquences. Cette école d’été, destinée aux étudiants en master ou en doctorat et aux jeunes professionnels de France et du Québec, vise à allier connaissances et pratiques sur ces deux enjeux majeurs.

Elle se tiendra en langue française.

Atténuation
En contexte d’étalement urbain, quelles sont les principales sources d’émissions de gaz à effet de serre (GES) auxquelles il faut s’attaquer ? Si la densification apparaît, de part et d’autre, comme une solution d’aménagement durable des villes, quels défis engendre-t-elle, y compris au plan socioéconomique ? De quelle façon, en particulier, a-t-elle pour effet d’alimenter des phénomènes comme la gentrification ou encore, dans le cas particulier du Québec, de poser des enjeux d’acceptabilité sociale en contexte de forme urbaine qui se transforme ? Les écoquartiers peuvent-ils constituer une solution aux enjeux du dérèglement climatique ?

Adaptation
Quels sont les impacts prévisibles des changements climatiques en France et au Canada ? De quels outils urbanistiques dispose-t-on pour affronter les aléas climatiques émergents, tels que les vagues de chaleur ? Comment peut-on aménager, de manière durable et résiliente, les territoires urbains face à ces aléas ? Quels impacts nos actions d’aménagement auront-elles sur les formes urbaines ? En France, en particulier, la transformation des villes en structures polycentriques est-elle contradictoire avec les principes de la densification ? Quelles sont les formes de villes qui permettraient d’optimiser la résilience et l’atténuation du dérèglement climatique ? Le concept de « ville du quart d’heure » est-il réaliste? A quel type d’urbanisme existant serait-il applicable?)

Principe général
Les participants restent dans leur pays, afin d’éviter le voyage en avion. Ils communiquent par visioconférence. Les cinq journées sont divisées en une demi-journée de cours et de conférences et une demi-journée de travaux pratiques, en France et au Québec. Une journée de synthèse permettra de mettre en commun les travaux pratiques des uns et des autres.
La journée commence à 9h, mais les activités sont inversées au Québec et en France (il y a six heures de décalage en été). Au Québec, le matin est consacré aux cours et l’après-midi au travaux pratiques. C’est l’inverse en France, où ces derniers ont lieu le matin

Lieux des cours
A Paris, Sorbonne Université, 4 place Jussieu 75005 Paris, Métro Jussieu

 

Pour la France

Etudiants (master ou doctorat) inscrits à Sorbonne Université : gratuit
Étudiants (master ou doctorat) non inscrits à Sorbonne Université : 120 € la semaine
Salariés d’établissements publics ou indépendants : 200 € la semaine ou 50 € la journée
Salariés d’établissements privés : 500 € la semaine ou 100 € la journée.

Ces tarifs comprennent les pauses et les repas du midi pour tous, et l’hébergement pour les seuls étudiants de province.

Renseignements

Jean-Jacques Perrier